Identidad y derecho: Los pueblos reales del pueblo de Sutiaba

Sébastien Hardy

Resumen


Mario Francisco Rizo Zeledón retrace les luttes des Indiens de Sutiaba, corregimiento inclus dans la structure politico-administrative de la province de Nicaragua, que dominait la ville de León grâce aux relations entre encomenderos et Indiens. Pourtant, Sutiaba constituait une entité différente de León, avec sa propre juridiction sur les communautés de Telica, Posolteguilla, Posoltega, et Quezalguaque. En effet, avec les lois Nouvelles de 1542, les Espagnols prirent en compte dans l'administration des terres et des hommes les formes qu’avaient les Indiens de se gouverner. À ce titre, en 1727, les autorités indiennes obtinrent un título real justifiant l’autonomie juridique de Sutiaba sur 63 caballerías de terre. Mettant à profit cet espace juridique, les Indiens de Sutiaba n’eurent cesse de revendiquer leur territoire ancestral, qui permettait par la même occasion le maintien de leur identité ethnique. Ce fait essentiel explique pourquoi des gobernadores, alcaldes, et regidores Indiens —sans oublier les confréries et associations religieuses— organisaient la structure politique de Sutiaba.


Texto completo:

PDF


DOI: http://dx.doi.org/10.22134/trace.37.2000.615

Enlaces refback

  • No hay ningún enlace refback.


Copyright (c) 2018 Revista Trace

Licencia de Creative Commons
Este obra está bajo una licencia de Creative Commons Reconocimiento-NoComercial-CompartirIgual 4.0 Internacional.

Dirección
CEMCA
Río Nazas 43
Cuauhtémoc
Ciudad de México
C.P. 06500
Revista TRACE CEMCA

ISSN electrónico 2007-2392